• Aujourd'hui, nous sommes ...

    ... le Jeudi 8 Juin 2017, il est 18h27 lorsque je commence à écrire cet article. Un article qui fera pleurer certains d'entre vous. Un article qui fera sourire certains d'entre vous. Un article qui va tous vous chambouler.

    Cela va faire presque un an que je ne suis pas passée sur mon blog. Les puristes iront jusqu'à vous dire que cela fait exactement 10 mois, 8 jours, 23 heures et 57 minutes que je n’ai pas donné un signe de vie. Le dernier article que j'ai posté était celui-ci. Un article qui annonçait l'installation d'un nouveau thème pour le blog. Thème qui n'a finalement, pas été installé. Et pour être franche, je n'ai pas été vérifier si il était prêt sur mon blog de test, ou si les graphes étaient faits. Au final, le thème prévu ne sera donc jamais installé. Parce que j'ai la flemme. Parce que j'ai d'autres idées aussi. Et puis parce que je fais ce que je veux sur mon blog.

    En parlant de mon blog, il me paraît bien vide. L'année qui vient de s'écouler m'a permis de faire le point sur moi-même entre autre, mais sur mes envies, mes goûts, mon futur. Je vous entends crier au loin : « ELLE VA SUIVRE LE MOUVEMENT, ET QUITTER LA PLATE-FORME POUR DE BON ! ». Hélas pour vous, non je ne vais pas prendre mes clics et mes clacs, même si l'envie est tentante. J'ai beaucoup trop à faire sur EklaBlog pour la quitter. Même si je ne suis pas d'accord avec la politique suivie par la plate-forme. Cet article n'étant pas un article de rage pure et intense, je ne vais pas m'étaler sur le sujet de la politique d'EklaBlog. Pour moi, c'est un sujet plus que clos, qui ne doit être déterré que si il est nécessaire, c'est-à-dire lorsque la politique changera à nouveau.

    En parlant de politique, tout le monde baigne dedans. Et ce, peu importe l'âge. Le monde va mal. La France va mal. Je vais mal. Au sens politique du terme. Mais ça, on ne le sait que trop bien. La faute aux médias. Et même si le monde allait bien, la France allait bien, et que j'allais bien aussi, tout le monde s'en foutrait royalement. Parce que c’est la loi de l'Internet. Tout le monde est là pour se foutre de la gueule de tout le monde. Car c'est mieux que de complimenter. C'est mieux de blesser les gens, que de les soigner. Rien qu'à voir les guerres, qui aujourd'hui passent aussi par Internet. Alors c’est mieux de blesser. Et puisque c'est mieux de blesser, bah on va blesser. Suivons la mode comme un pauvre mouton qui fait « BÊH ».

    Sauf que la mode, c'est pourri. Les mannequins sont d'une minceur à en faire pâlir la nourriture. La faute à Photoshop. On en vient donc à se poser des questions. Se nourrissent-elles vraiment ? Et ce, de façon politiquement correcte ? Pour votre gouverne, une loi est sortie (ou va sortir, je ne sais plus, et puis j’ai vraiment la flemme de faire une recherche sur le moteur de recherche qui nous flique tous). Les mannequins devront avoir un poids minimum, et les photographies retouchées devront porter une mention attestant qu'elles ont été retouchées. Mais cela va-t-il réellement se passer ? Seul l'avenir nous le dira.

    L'avenir. Mon avenir. C'est ce qui m'intéresse le plus. C'est aussi la raison de l'abandon de mon blog pendant cette année. Enfin, abandon est un bien grand mot. Mot qui vous aimer beaucoup, puisque vous êtes nombreux à me le cracher (c'est le mot) au nez. Et comme je ne suis pas là pour lyncher qui que ce soit (même si l'envie me démange), je ne citerai aucun noms, pseudos ou autres blases que vous pourriez avoir.

    Parlons donc de mon avenir sur cette plate-forme de blogging qu'est EklaBlog. En premier lieu, il me faut parler de moi, avant de parler de mes divers blogs. Comme j'ai pu probablement l'écrire (le dire est un peu compliqué, vu que nous sommes devant un texte écrit) un peu plus haut, je vais rester sur EklaBlog. Parce que EklaBugs. Ce projet, je l'ai suivi à distance (c’est le mot), par rapport à l'implication que je donnais avant mon « départ ». Je le suivais dans l'ombre, grâce à Eyael (un énorme merci pour tout le travail que tu as fourni pour EklaBugs) et Mrs Swadloon (Merci d'avoir été plus impliquée que moi dans le projet), qui l'ont maintenant plus en vie que je n'ai pu le faire lors de la période où je me suis retrouvée seule malgré moi aux commandes. Je vais donc essayer de reprendre ma place d’administratrice du projet, aux côtés de celles qui l'ont mieux tenue que moi ces derniers mois. L'avenir de mon blog Nyeh's World est donc d'être toujours en vie, car tant qu'EklaBugs vivra, Nyeh's World renaîtra. La réciproque est totalement fausse par contre. Donc, comme Nyehs'World va renaître, du changement va donc apparaître. Thème en priorité. Parce que j'en ai marre de voir du sombre ici. En revanche, aucun indice sur sa nature, vu que je n'y ai pas du tout réfléchi. Et du sang neuf va se faire voir, même si du sang vieux va rester. Là aussi, encore aucune idée à l'horizon dans ma boîte à idées. Concernant l'avenir de mes autres blogs ouverts, certains le resteront, même si ils ne seront pu actualisés. Ou actualisés dans un jour très très lointain. Et d'autres fermeront, car indignes d'intérêts. Pas de noms à citer pour le moment, car je n'ai pas fait le tour de la question. Le seul qui restera ouvert à coup sûr, en plus de Nyeh's World, est mon blog de fiction One Dream, One Story .... Parce que j'aime écrire, et que j'ai (un peu) écrit pendant l'année qui vient de s'écouler.

    Mon avenir personnel et professionnel ne concernant que mon entourage proche, je me dois de ne rien vous en dire. Ou vous en dire seulement ce que j'estime que je dois vous dire. J'ai un travail. Un travail qui va vous faire sourire, vous faire pleurer, ou vous faire se foutre de ma gueule. Mais je ne suis pas du genre à me laisser marcher sur les pieds, alors les derniers, passez votre chemin fissa, sinon je n'hésite pas à sortir les grands mots, au risque de choquer votre pauvre culture minable. Je travaille dans l'Éducation Nationale, en tant que professeur du Second Degré. Point final sur ce point (et point dans vos gueules si vous ne comprenez pas les mots « point final » !).

    Celles et ceux qui pensent que je viens de péter un coup de gueule, pensez-le si ça vous chante, parce que votre avis, je vais vous le carrer là où le soleil ne brille jamais. Parce que non, ce n'est pas un coup de gueule. C'est un constat affligeant de ma situation de blogueuse sur EklaBlog. Et si elle ne vous plaît pas, cliquez sur la croix en haut à droite de la fenêtre de votre navigateur web (pour les aficionados de Windaube), ou sur le point rouge (pour les aficionados de la pomme à quart bouffée).

    Il est désormais 19h16, et j'ai terminé de rédiger cet article. J'ai mis 49 minutes à l'écrire. Qu'il vous plaise ou non, j'm'en tamponne le cul avec une spatule. Parce que franchement, cela m'a fait du bien de l'écrire. Au fait, pensez à respecter le temps que j'ai perdu à l'écrire, à défaut de me respecter moi. Merci bien.

    Bien cordialement,
    Nyeh,
    La blogueuse tenant ce blog.


  • Commentaires

    1
    Jeudi 8 Juin à 19:38
    « Qu'il vous plaise ou non, j'm'en tamponne le cul avec une spatule. »
    Non, on dit : « Je m'en fustige le cristallin avec un cubitus de gastéropode » :-P
      • Jeudi 8 Juin à 19:39

        Mais comment tu le sais ... :'D

        J'avais envie d'exprimer mon avis, et cette phrase digne de mon génie s'est révélée à mon esprit. Point final ! x')

    2
    Jeudi 8 Juin à 20:58

    Une revenante sauvage apparaît !!!! Content de te revoir :)

     

     

      • Jeudi 8 Juin à 21:09

        Et moi, peu ravie d'être de retour, quand je vois les blogs des personnes que je suivais y'a un an ...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :