• EklaBugs #54 - Et ... GO !

    Partager cet article sur Twitter

     

    EklaBugs est un projet d'animation inter-blog fait pour les blogueurs, par des blogueurs. Né de l'idée de trois folles furieuses, le projet a vu le jour en Mai 2015, et vit depuis de beaux jours.

    Le principe du projet est de rédiger à sa façon un article sur un thème soumis au vote du public au début de chaque mois, pendant une semaine. À chaque fin de mois, nous avons le plaisir de découvrir les diverses participations sur le thème favori du public.

    Ce mois-ci a lieu la 54ème édition du projet. Voici donc ma participation pour le thème Égo de ce mois de Janvier 2020.

    -

     

    Ça, c'est la taille de mon égo par rapport au tien. Et encore, tout ne rentrait pas dans le cadre ...

    Égo. Un si petit mot pour une chose qui est des plus énormes au monde. Si on regarde la signification étymologique de ce terme, on se rend compte que le mec qui a décidé de créer ce terme était un pur fainéant. Égo, aussi parfois écrit ego, vient du terme latin ego, signifiant tout simplement je ou moi (selon son utilisation dans la phrase latine). Donc oui, on a affaire à un pur fainéant dans le domaine de la conception de mots.

    Si on s’intéresse au côté « Mais dis donc Jamy, ça veut dire quoi égo ? », on tombe sur des définitions à la limite de la psychanalyse. « Moi, représentation et conscience que l’on a de soi-même. » selon le Wiktionnaire. « Le mot ego désigne en psychanalyse la part de la personnalité chargée d'équilibrer les différentes forces auxquelles est confronté le psychisme de l'individu. Ces forces incluent ses pulsions profondes, sa morale personnelle (comprise dans le surmoi) et la réalité du monde extérieur tel qu'il le perçoit. » d’après le dictionnaire du magazine Psychologies (oui cette référence craint du boudin, mais quand j’ai dit psychanalyse en début de paragraphe, je n’avais même pas fait gaffe qu’en fait, ça pouvait vraiment tomber dans la psychanalyse ! J’avais dit ça au PIFOMÈTRE moi !). Mais en clair, selon notre bon vieux Larousse national (respectons le dictionnaire, dont l’utilisation se perd !), et si on évite tout le sempiternel blabla littéraire, en gros on a droit à « Nom donné au moi conçu comme « sujet personnel ». » C’est plus que compréhensible. C’est TOTALEMENT INCOMPRÉHENSIBLE ! À la limite, la définition psychanalyste est plus compréhensible que la définition d’un dictionnaire. Je comprends pourquoi le dictionnaire est appelé livre de toilettes … Il pue la merde à plein nez !

    Sauf que dans égo, il y a é. Et. Est. On peut le décliner si besoin.

    Sauf que dans égo, il y a go. Difficile à décliner, celui-là !

    Et donc, sur ce.

    JE.

    ME.

    BARRE !

    MERCI D’ÊTRE VENU(E) !

    LA BISE SUR VOS FESSES !

    Début de l'interludeFin de l'interlude

    Quoi ? Comment ça, cet article est indigne de ma personne ? COMMENT ÇA LA GRANDE NYEH DEVIENT CRAIGNOS ? COMMENT ÇA MON PUBLIC VA ME HAÏR ?

    Quoi ? Faut que je remonte sur scène ? Pff ok. Mais juste parce que j’ai pas fini d’ouvrir ma gueule hein. Pas pour vous faire plaisir. Bande d’ingrats.

    Donc, je disais.

    JE.

    ME.

    BARRE !

    LA BISE !

    Bye les nazes~

     


     

    Si vous êtes en train de lire cette ligne, c’est que vous avez au mieux lu le bordel présent au-dessus, au pire vous avez juste scrollé vers cette ligne.

    Je tenais à vous dire que, malgré mon énorme retard, il y a mon article de la session de Décembre finalement en ligne en version COMPLÈTE. N’oubliez pas d’aller le lire. Il est assez long, donc prenez un peu de temps pour le lire et/ou relire. Merci beaucoup.

    ET OUI JE ME SUIS FAIT DE L’AUTO-PUB !

     


     

    Allez faire gonfler les chevilles des autres participants au passage siouplé !

    Eyael_ :
    Projet Eklabugs : Le Je de l'ego

    Pipou :
    Miroir mon beau miroir

    louna.déelle :
    The Crown 4

    Nyeh :
    EklaBugs #54 - Et ... GO !


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 30 Janvier à 22:53

    Houla tu as fumé quoi en écrivant ton article ? Pour un peu tu nous aurais collé du H avant ego et ça aurait donné Hé go ! Et d'ego à hé, c'est un peu lent mais ça fait goélant et là ça vole un peu plus haut (mais ça chie tout autant — oops, forgive my French). D'où l'expression bien connue « vos gueules les mouettes » qu'on dit pour faire taire les egos criards. Sauf que maintenant c'est devenu  « Google les mouettes » par le biais du téléphone arabe (qui soit dit en passant n'est pas du tout musulman). Bon ça va je connais la sortie et à tire de je, elle m'envole.he

      • Vendredi 31 Janvier à 10:32

        Bah figure-toi que je n'ai rien pris d'illicite. À moins que l'eau le soit devenu ? Ça laisse à réfléchir ...

        Je n'avais pas pensé à Hé dans ma déclinaison du son é. Je ne vais pas le rajouter, mais j'aurai eu encore quelques jeux de mots en réserve avec lol

        Et oui, mon humour de bas étage ne vole pas haut. Quoique. On peut toujours dire que ça vole plus haut en fonction du repère choisi ? Réflexion à suivre donc x')

      • Mercredi 5 Février à 14:43

        En fait tu aurais aussi pu parler des gogos, des gothiques, des gospels, de lego, legomineuses... tu vois il y avait de quoi remplir tout un bestiaire he

    2
    Vendredi 31 Janvier à 15:02

    Pour atteindre les hauteurs, il suffit de dire « envole-moi » et je dé-colle d'écoles dont je suis engluée. glasses

    3
    Lundi 3 Février à 08:29

    Yo,

    à choisir entre Jamy, Psychologies et le Larousse... pour moi c'est Jamy qui gagne : c'est court et clair !

    Mais ça ne suffit pas évidemment ! Si ça avait suffit, d'abord Jamy serait beaucoup plus vieux et on n'aurait pas créé la [fructueuse] (parce que complexe ?)  psychanalyse he

    Bien le bonjour et... bonne haie wink2

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :