• EklaBugs #52 - Freedom

    Partager cet article sur Twitter

     

    EklaBugs est un projet d'animation inter-blog fait pour les blogueurs, par des blogueurs. Né de l'idée de trois folles furieuses, le projet a vu le jour en Mai 2015, et vit depuis de beaux jours.

    Le principe du projet est de rédiger à sa façon un article sur un thème soumis au vote du public au début de chaque mois, pendant une semaine. À chaque fin de mois, nous avons le plaisir de découvrir les diverses participations sur le thème favori du public.

    Ce mois-ci a lieu la 52ème édition du projet. Voici donc ma participation pour le thème Liberté de ce mois de Novembre 2019.

    -

     

    On se retrouve encore une fois pour une session EklaBugs. Et il faut dire que j’ai été très inspirée par cette session. À un tel point que j’ai eu bien trop d’idées d’articles. J’ai dû faire un choix. Choix que j’ai effectué librement et sous aucune contrainte. Et voici donc ce que j’ai choisi.

     


     

    Aujourd’hui, nous vivons dans un monde libre. Et nous avons gagné cette liberté au prix de nombreux sacrifices. Matériels, mais surtout humains. Et il vaut mieux en être fier que triste. Même si c’est réellement triste que des femmes et des hommes aient dû donner leur vie pour que la notre devienne meilleure. Mais cette liberté gagnée ne l’est peut-être plus pour très longtemps.

    Il est libre Max …

    En effet, il suffit de voir comment notre monde a tourné depuis peu. On nous a accordé des libertés. Mais au final, elles restent brimées. On nous bafoue sans réellement nous le montrer. Mais on le sait. Et on continue d’agir comme si de rien n’était. Et on continue. On ne brise pas ce cercle vicieux. Car si on essaie, on se verra privé définitivement de liberté. Et pas moyen de passer par la case départ et de toucher 20 000 Francs (ou 200 Euros si vous jouez aux versions récentes).

    Je ne suis pas particulièrement attirée et investie en politique, mais je pense pouvoir affirmer sans trop de problèmes que les politicards, qu’ils soient au pouvoir ou non, nous prennent toutes et tous pour des cons. Oui, ne mâchons plus nos mots, et disons les choses telles qu’elles le sont réellement. On nous prend pour des tocards, des cons, des pigeons. Et le pire, LE PIRE, dans cette histoire, c’est qu’il y en a qui vont faire « bêêêêêêêêêh bêêêêêêêêêh » derrière ces personnes. Vous pensez réfléchir librement, mais au final, vous n’êtes plus si libres que cela, vous êtes embrigadés, avec lavage de cerveau et tout le tralala. Liberté de penser. Mon cul ouais.

    On peut toujours s’exprimer, sous la fameuse bannière de « liberté d’expression ». Mais sommes-nous réellement écoutés et entendus ? Non, car nous ne sommes qu’une bande de tocards, de cons, de pigeons. Et qu’il faut rester dans les cadres qui nous ont été inculqués par la société qui refuse de changer, alors que les besoins réels, eux, changent.

    Liberté chérie

    L’inverse est aussi vrai. Ces pays qui refusent l’opinion publique. Ces pays où les droits de l’Homme sont plus que bafoués. Ces endroits où l’on ne peut rien faire sans avoir la mort aux trousses.

    Politique. Religion. Guerre. Diverses raisons utilisées pour priver les êtres humains de leurs droits les plus fondamentaux. Et pourtant, ce sont d’autres êtres humains qui les en privent. Mais ce n’est pas pour autant que l’Homme se laisse faire. Il tente de se battre, de répliquer. Parfois ça passe. Parfois ça casse. Mais quand ça passe, on est heureux. Le passage se fait toujours (hélas) en force, avec un peu de casse au passage. Comme ces femmes qui se battent pour ne plus être obligées et contraintes de porter le voile au Liban. Au risque de finir emprisonnées, juste parce qu’elles désirent ne plus être le jouet sexuel à pavaner des hommes. C’est le premier exemple qui m’est venu en tête, car cela m’avait marqué lors de cette mention aux informations des merdias (comme les appelle si bien notre Eyael_ nationale).

    Non vous n’aurez pas … Ma liberté de penser

    Si vous êtes des personnes qui me côtoient depuis un bon bout de temps (principalement depuis ma période où j’étais « active » sur eklablog), vous saurez que j’ai tendance à ne pas faire dans la dentelle. Je dis très souvent ce que je pense. Et parfois (pour ne pas dire tout le temps) sans filtre. Quitte à être trash. Et ce thème est peut-être LE meilleur moyen de le faire un peu plus ouvertement. Qui sait … La surprise, c’est pour JAMAIS ! MWAHAHA !

     


     

    Les autres êtres libres de la session #52 :

    Eyael_ :
    Projet Eklabugs : Les chaînes invisibles de la liberté

    Nyeh :
    EklaBugs #52 - Freedom

    Mrs Swadloon :
    Eklabugs - Ma liberté de penser

    Pipiou :
    Eklabugs#52 : La liberté↗

    louna.déelle :
    Eklabugs - La liberté

    Ryuu-chan :
    Eklabugs - Liberthé

    Mimicat :
     Eklabugs #52 - Libéré ?


  • Commentaires

    1
    Samedi 30 Novembre à 12:38

    J'avoue que sur ce thème ça se voit que tu t'en bats la race de la dentelle et j'avoue que c'est drôle à lire. mais c'était aussi super intéressant à lire, car tu n'as pas tord pour le coup :')

      • Jeudi 5 Décembre à 11:16

        Depuis le temps qu'on se connait, tu dois le savoir que je m'en bats la race assez souvent x')

        Merci ♥ ♥

    2
    Samedi 30 Novembre à 15:47

    Elle est libre Eyael, elle n'appartient à aucune nation, surtout pas à celle de Sa Majesté des Mouches (excellent roman de William Golding) ^^

    Oui, la liberté est très relative tout comme l'amour d'ailleurs (tous deux des notions essentielles et fondements universels). Toujours à condition : « Je suis plein d'amour mais si tu n'as pas les mêmes opinions ni la même vision du monde que moi, je te hais et tu dois crever ». « Vous êtes libres » mais si tu votes pas t'as rien à dire. Ah et pis si tu votes et que t'es pas content, t'as rien à dire non plus.
    « Circulez y a rien à voir ! » comme dirait Coluche.

    Pour ce qui est des pays qui ne respectent pas les droits de l'homme, heu il semblerait qu'il n'y en ait plus beaucoup à la pratique. Par contre, beaucoup d'hôpitaux qui se foutent de la charité.

    « Liberté de penser. Mon cul ouais. » Une citation à épingler !yes

      • Jeudi 5 Décembre à 11:20

        De toute façon, toutes le grandes notions abstraites, qu'elles soient sentimentales, émotionnelles, etc., sont toujours interdépendantes de qui dictent la loi ... C'est casse couilles à force, car il n'y a pas de vraie définition. C’est toujours la définition de chacun, et on n'a très rarement la même définition sur le sujet, et ça porte à confusion et à la guerre. C'est comme pour l'Histoire avec un grand H. Ce sont les vainqueurs qui la racontent. Les perdants n'ont pas vraiment leur mot à dire. Ou alors, on les force à dire quelque chose. Enfin bref, ne débattons pas de la chose. Quoique ... :)

        Cette citation, je vais la copyright-ée, vu que tu as l'air de lorgner dessus :smirk:

      • Jeudi 5 Décembre à 12:23

        Tu as tellement raison que tu vas te faire traiter de théoricienne du complot si tu continues :lol: L'histoire en particulier a été réécrite (notamment la Révolution Française qui était surtout celle des riches qui voulaient se débarrasser de la monarchie). D'ailleurs avec les médias c''est pareil : on a la version officielle et les fake news. Mais la bonne nouvelle c'est qu'à force de faire de la propagande, ils ont trop forcé la dose et ça bugue même chez les plus endoctrinés. C'est pas pour rien que l'année 2020 va être l'année du rat. On va les voir sortir des égoûts. Vivement l'année du chat :lol:

    3
    Samedi 30 Novembre à 16:34

    Écoute, Nyerere. La dentelle, c’est pour les nazes ! Merci pour cet instant de franc parler :)

      • Jeudi 5 Décembre à 11:21

        Tu es naze, vu que tu es faite de dentelle /SBAFF/

        Mais de rien. Nyeh, toujours là pour ouvrir sa gueule quand il le faut !

    4
    Mardi 3 Décembre à 13:03

    Coucou,

    (argh, je vote pour des articles courts ! heureusement qu'on n'est pas nombreux à participer he)

    "On nous a accordé des libertés. Mais au final, elles restent brimées" : sérieux ? les brimades me paraissent exagérées : que les libertés soient régulées (pour être partagées ?) oui mais brimées, là, j'ai un peu de mal. 

    J'ai ri à "Liberté de penser. Mon cul ouais."  Comme j'ai écrit chez Eyael_ : la liberté de penser on l'a, personne ne nous interdit de penser.  La pensée n'est pas l'expression.

    À part le droit fondamental (?) à la naissance, d'être vivant (et en bonne santé c'est encore mieux) on s'insurge de ne pas avoir tous les mêmes droits : que tout le monde sur la terre ne vive pas de la même façon, perso ça me choque pas, on n'a ni les mêmes environnements, ni les mêmes histoire-géo, ni les mêmes cultures, autant de différences intrinsèques aux lieux, à leurs habitants et à leur Histoire, et à tout ce que ça implique !

    Pour moi vouloir que ce soit "tout pareil pour tout le monde" c'est renier l'individu et son libre-arbitre.
    (par contre si je prends l'exemple de "la retraite" calculée, si possible de façon simple, de la même manière pour tout le monde : ça, ça serait ENFIN quelque chose de vraiment juste !) 

    Y'a plein de dentelles différentes : c'est bien aussi, ça laisse le choix wink2

     

      • Jeudi 5 Décembre à 11:28

        WESH !

        Il est vrai que la liberté est dépendante des divers facteurs environnementaux et culturels de la localisation à laquelle on se trouve. Mais je trouve qu'à certains endroits du monde, les gens sont parfois traités comme des moins que rien. Et dès qu'ils veulent essayer d'avoir ne serait-ce droit qu'à un peu de décence de vie, on le leur refuse, et on les traite encore pire qu'avant ... Et je ne parle pas d'esclavagisme en disant cela !

        Je n'ai pas dit que tout le monde doit avoir la même chose que tout le monde, je dis juste que certains droits fondamentaux sont bafoués dans certaines régions du globe, et qu'il ne faut pas forcément faire la sourde oreille à cela. Même si on ne peut pas vraiment agir dans ces zones. :)

        La dentelle c’est bien, mais c'est fragile ;)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :