• [Projet EklaBugs] Dictons nains

    Partager cet article sur Twitter

     

    EklaBugs est un projet visant à animer la plateforme, en proposant des articles à thème à rédiger à chaque session. Chaque mois, les Eklablogueurs votent pour un thème, et le thème qui a le plus de votes est le thème de la session. Ce mois-ci, le thème choisi est Dictons. Alors voici un petit article sur les Dictons.

    Il était une fois, dans un monde dont personne ne soupçonnait l'existence, une jeune femme. Elle avait été désignée pour sauver le monde. Mais sa quête était plus que ardue. Elle savait que seule, elle n'y arriverait pas. C'est pourquoi elle s'est entourée d'amis fidèles. Fidèles à ses idées, et fidèles à sa cause. Fidèles à ce qu'elle est. Car elle n'était pas vraiment humaine. Elle-même ne savait pas ce qu'elle était vraiment. Mais elle s'en foutait. Elle ne vivait que pour promouvoir le bonheur autour d'elle. Mais dans ce monde, le bonheur avait un coup. Alors elle demanda à ses amis de lui filer un coup de main. Elle n'hésitait pas à utiliser des arguments de poids. « Dicton nain n°1 : Travailler de concert pour le bien d'un monde de paix ». Mais tout le monde lui tournait le dos. Alors elle décida d'aussi leur tourner le dos. Il y avait le « dicton nain n°4 : Ne dépends pas des autres, apprends à marcher par toi-même », qui était son véritable crédo. Alors elle le suivit encore une fois. Après tout, comme le dit le « dicton nain n°16 : Rien n’est impossible ». Donc elle fera tout ce qu'elle pourra pour pouvoir vivre dans un monde heureux. Alors elle mit les mains à la pâte.

    Son voyage fut long. Très long. Mais elle n'abandonna jamais. Après tout, elle avait décidé d'entreprendre l'impossible. Chaque jour, elle se rappelait la raison de son voyage : « dicton nain n°16 : Rien n’est impossible ». Alors elle avançait. Un obstacle ? Il disparaissait aussitôt. Mais quand l'obstacle impliquait de sauver une personne, elle n'hésitait pas. « Dicton nain n°2 : N'abandonne jamais un ami dans le besoin ». C'est comme ça qu'elle rencontra un petit garçon un peu spécial. Au moment de leur rencontre, il n'était pas spécial à ses yeux. Mais il le deviendrait à un moment.

    Ce petit garçon était menacé par une jeune femme en colère. Cette femme lui reprochait d'exister. Comment peut-on reprocher à un enfant d'exister ? Alors notre héroïne, pas découragée pour deux sous, et voulant protéger l'enfant, se jeta sur la femme menaçante. Et elle lui colla un pain mémorable. La femme menaçante ne demanda pas son reste : elle finit dans les vapes. Après tout, « dicton nain n°7 : La bonté et l'amour l'emporteront toujours ». Notre héroïne se retrouva alors nounou malgré elle. Pourquoi ? Car il s'avérait que l'enfant était quelqu'un d'important dans le pays. Un Élu. Mais elle s'en foutait. Tout ce qu'elle voulait, c'était sauver le monde. Et avec un mioche geignard dans les pattes, c'était tout bonnement impossible. Cependant, le mioche ne l'entendait pas de cette oreille : il voulait à tout prix rester avec sa sauveuse.

    C'est ainsi que notre héroïne se mit à parcourir le monde, avec un mioche geignard et totalement inutile. Le mioche étant un mioche, il avait besoin de divertissement drôle et amusant. Parce que voir des gens se faire découper tous les jours, c'était dur pour lui. Pourquoi les gens se faisaient-ils découper ? Car ils en voulaient à la vie de nos deux comparses. Et comme notre héroïne est ... Une héroïne, elle savait se battre. Et elle devait savoir se battre, car la tâche (sauver le monde) qu'elle s'était fixée était grandement ardue.

    - Pourquoi fais-tu tout ça ? Lui demanda un jour l'enfant.

    - Parce que le monde va mal. Parce que personne ne veut le rendre plus beau, lui répondit-elle.

    - Mais des gens meurent. Cela ne te dérange-t-il pas ?

    - Pour survivre, des animaux meurent au profit des autres. Pour nous, c'est pareil. Les gens veulent me stopper. Mais moi, je ne veux pas être stopper. Ils n'ont pas voulu m'écouter. Il n'ont pas voulu écouter la voix de la raison. « Dicton nain n°1 : Travailler de concert pour le bien d'un monde de paix ». Mais cela n'a pas suffit. Alors je suis partie seule dans ma quête farfelue. Et je t'ai rencontré, petit chenapan. Aujourd'hui, je ne désire plus qu'une chose : que tu puisses vivre dans un monde meilleur. Un monde que j'aurai sauvé.

    Le divertissement était des plus simples pour l'enfant : elle le laissait quelques heures avec d'autres enfants dans la ville où ils logeaient le temps d'une nuitée. Le temps de faire des emplettes. Après tout, ce n'était qu'un enfant. Il avait besoin de s’amuser avec d'autres de son âge. Et quoi de mieux qu'un dicton nain pour lui faire comprendre que tout cela ? Parce qu'elle vivait avec, elle devait les lui apprendre. Et lui, les mettre en pratique lorsqu'il le pouvait. Ce qu'il faisait avec le « dicton nain n°10 : Joue bien, joue beaucoup ! ».

    Ils avançaient ensemble. Parce qu'ils n'avaient pas le choix. L'enfant se mit alors à apprendre à se débrouiller seul. Et se découvrit des pouvoirs insoupçonnés. Après tout, il y a bien le « dicton nain n°108 : Il ne faut pas réveiller l'eau qui dort ». Et quand l'enfant avait eu besoin de sauver sa sauveuse, l'eau s'était réveillée. Et des têtes étaient tombées.

    Le temps passait. L'enfant grandissait. C'était désormais un beau jeune homme d'une quinzaine d'années. Mais pas elle. Parce qu'elle n'était pas humaine. Elle avait essayé de lui cacher la vérité, mais le « dicton nain n°11 : Le mensonge est le premier pas sur le chemin de l'escroquerie » la rattrapait toujours.

    - Pourquoi tu n'as pas changé depuis les années que l'on se connait ?

    - Parce que je ne suis pas comme toi ...

    - Explique-moi ! Tu es la première à me parler des dictons nains, à me dire qu'ils sont un guide à notre vie, mais je le sens, que tu me mens. Je ne te connais que trop bien depuis le temps ! Et puis ... « Dicton nain n°11 : Le mensonge est le premier pas sur le chemin de l'escroquerie ».

    - Hum ... Je ne suis pas humaine.

    Le monde allait mieux. Mais ce n'était pas assez. Pas pour elle. Mais il y avait un malaise entre eux-deux. Depuis qu'elle avait arrêté de lui mentir. Cependant, quelque chose lui trottait dans la tête. Quelques choses qu'elle avait entendu bien il y a bien des années. À propos d'Élu(e)s. La légende disait que l'Élu(e) devait se sacrifier pour sauver le monde. Ce qu'on lui avait dit quand elle avait été désignée comme Élue. Mais elle avait fui. Par peur de mourir. Et aujourd'hui, le monde en payait les conséquences. Ils étaient donc deux Élus, en quête pour sauver le monde. Mais le sauver de quoi ? Et lui ne savait pas qu'elle était elle-aussi une Élue.

    Une question me taraude : si tu n'es pas humaine, qu'es-tu alors ?

    Il était vrai qu'elle se posait cette question. Qu'était-elle ? À part une Élue ayant abandonné son rôle d'Élue pour n'en faire qu'à sa tête. Elle avait décidé d'arrêter de lui mentir. Parce que « dicton nain n°11 : Le mensonge est le premier pas sur le chemin de l'escroquerie ».

    Je suis une elfe ayant abandonné ses origines.
    Je suis une renégate au yeux de tous.
    Je suis une Élue pathétique, qui a abandonné sa mission par pur égoïsme. Un égoïsme de vie.

    La réaction qu'elle espérait voir chez son ami ne fut pas celle qu'elle attendait. Elle s'attendait à être abandonnée à nouveau. Mais ce fut tout le contraire. Il la prit dans ses bras. Comme quelqu'un prend dans ses bras une personne ayant besoin de réconfort. Cela leur permit de repartir du bon pied. Et plus déterminés que jamais.

    Les épreuves pour les arrêter s'enchainèrent. Quand ce n'était pas des prises de bec à longueur de journée et de nuit, il s'agissait de personnes ou de monstres voulant les stopper. Car oui, il y avait bien des gens qui voulaient les stopper. Parce qu'ils s'étaient écartés du chemin dicté par la Déesse.

    - Regarde, un King Kong !

    - Hey le mioche ...

    - Je ne suis plus un mioche je te rappelle !

    - ... « Dicton nain n°29 : Devant un primate dégénéré, ne pas se baisser, il pourrait te défoncer ».

    - T'es vraiment conne en fait ...

    - Et ouais !

    - Et t'en es fière ... On va aller loin, comme ça ...

    Ces combats les rapprochaient. Et renforçaient leur amitié. Et leur détermination. Les têtes tombaient encore. Mais pas que.

    - Dis, grand mioche ...

    - On ne te changera pas hein.

    - ... T'as vu où on se trouve ?

    - Dans une grotte paumée je ne sais où ?

    - Et bah, « dicton nain n°8563 : Dans une grotte pourrie, ne buvez pas l'eau, elle est croupie ! »

    - Je ne sais plus quoi faire de toi ... T'as beau m'avoir sauvé la vie il y a une demi-douzaine d'années, je me demande qui est l'adulte, entre nous deux !

    Mais le rire les abandonna lorsque qu'ils s'y attendaient le moins. Et la chance aussi. Ils pensaient arriver au bout de leur périple. Au cœur d'une tour dite impénétrable, se trouvait la clé à leur problème. Mais la tour était impénétrable. Et, alors qu'ils cherchaient quand même un moyen d'y pénétrer, le malheur s’abattit. En ne leur laissant aucune chance. Deux éclairs foudroyants tombèrent pile sur eux. Un pour chacun.

    Le réveil fut brutal. Elle se trouvait dans un lit. Dans une pièce sentant le bois. Quelqu'un avait dû la ramasser au pied de la tour. Elle essaya de se redresser. En vain. Elle avait mal partout. Elle regarda autour d'elle. La pièce était vide. Son cœur se serra. Elle se remémora la scène.

    Deux éclairs. Chacun le sien. Il tomba au sol. Face contre terre. Elle aussi. Mais à genoux. Ses origines elfiques lui donnant un avantage sur les éléments, elle n'avait pas subi tout le choc de l'éclair. Elle regarda en direction du grand mioche. Elle voyait qu'il respirait encore. Elle pouvait encore le sauver. Elle tenta tant bien que mal de se glisser vers lui. Mais deux nouveaux éclairs l'en empêchèrent. Un pour chacun, encore une fois. Ce second coup ne leur laissa aucune chance. Il tua instantanément son ami, et la colla face contre terre. Et la laissa pour morte, au pied de cette tour impénétrable.

    Elle se mit à pleurer. Et tant pis si quelqu'un la voyait dans cet état. Elle venait de perdre deux choses. Deux choses précieuses à ses yeux. Son meilleur ami. Sa raison de vivre. Elle ne pouvait se le pardonner. Elle avait été stupide. Elle avait oublié de rester sur ces gardes. Pensant que tout finirait rapidement, elle avait baissé son attention. Et cela lui avait beaucoup coûté. Une fois rétablie, elle se mit en quête d'un endroit isolé. Un endroit où personne n'irait la chercher. Et à attendre que la mort vienne la chercher. Que la mort vienne lui dire qu'il était désormais temps qu'elle se pardonne à elle-même.

    -

    Ceci est mon histoire. L'histoire d'une personne qui n'a que trop vécu. Et qui espère encore voir le monde changer. Si je vous l'ai contée lors de mes derniers instants en ce bas-monde, c'est que j'estime qu'elle vous servira. Comment ? Vous seuls le savez. J'ai échoué. Car je n'avait pas assez confiance en moi. Pas assez confiance en mes amis. Aujourd'hui, je vous passe le flambeau. Brillez de mille feux pour moi, celle qui a essayé de révolutionner le monde, et de sauver des milliers de personnes d'un statut imposé dès la naissance de victime.

    À vous de briller, les jeunes espoirs du monde ! Et surtout, « dicton nain n°46 : N'oublie[z] jamais les bases ! ».

     

    ...

     

    Je remercie mon cerveau d'avoir pondu cette histoire par intermittence. Mais j'ai une impression d'infini. Pas l'infini, l'infini au sens mathématique, l'infini au sens c'est trop grand pour être fini, avec son symbole ∞. Mais infini dans le sens inachevé. Ouais, j'avais envie de faire ce jeu de mot foireux. Sur ce, je prends la porte.

    *prend la porte*

    *revient*

    J'ai une impression d'inachevé. Pourquoi ? Je n'en sais rien. Peut-être car j'ai écrit sur un domaine qui me tient énormément à cœur, à savoir le jeu Tales of Symphonia. Cela ne se voit peut-être pas, mais les dictons nains viennent de ce jeu. Et ouais maggle, seuls les vrais savent ! Si vous voulez plus de détails sur les dictons nains, foncez les demander dans les commentaires.

    D'ailleurs, les commentaires ne sont pas là pour débattre de la qualité d'écriture (aka la forme dans le jargon officiel), mais du contenu (aka le fond dans le jargon officiel). Je n'ai pas envie de voir débarquer les sempiternels débats du « c'est mieux comme ça », « cette tournure de phrase pue la merde » et autres conneries du style. De toute façon, j'ai un droit de regard sur les commentaires, et je ne vais pas m'en priver MWAHAHAhaha ... *kofkof*. C'est MON blog, et je fais ce que je veux dessus. Donc si je veux y faire un DIKTAT, j'y ferai un DIKTAT ! (Toi aussi, apprends l'histoire avec la folie de Nyeh !).

     

    ...

     

    Voici un répertoire des dictons nains utilisés (ou non) dans cet article :

    Dicton nain n°0 : Un dicton nain barré est un dicton nain utilisé ! [Ceci n'est pas un vrai dicton nain]

    Dicton nain n°1 : Travailler de concert pour le bien d'un monde de paix. x2
    Dicton nain n°2 : N'abandonne jamais un ami dans le besoin. x1
    Dicton nain n°4 : Ne dépends pas des autres, apprends à marcher par toi-même. x1
    Dicton nain n°7 : La bonté et l'amour l'emporteront toujours. x1
    Dicton nain n°10 : Joue bien, joue beaucoup ! x1
    Dicton nain n°11 : Le mensonge est le premier pas sur le chemin de l'escroquerie. x3
    Dicton nain n°16 : Rien n'est impossible. x2
    Dicton nain n°46 : N'oublie jamais les bases ! x1
    Dicton nain n°108 : Il ne faut pas réveiller l'eau qui dort. x1

    Dicton nain n°29 : Devant un primate dégénéré, ne pas se baisser, il pourrait te défoncer. x1
    Dicton nain n°220 : Si un oiseau enflammé te crame le postérieur, rafraichis-le un peu, il retournera chez sa sœur. x0
    Dicton nain n°8563 : Dans une grotte pourrie, ne buvez pas l'eau, elle est croupie ! x1

    Les autres fans des dictons nains :

     

    ...

     

    Article sponsorisé par :
    EklaBugs
    Nyeh
    Le cerveau de Nyeh (si tant est soit peu qu'elle en ait un)
    Tales of Symphonia (aka ToS pour les intimes)
    Tales on Symphonee (parodie audio de ToS)

    Article approuvé et validé par :
    Lloyd Irving
    Dirk
    Genis Sage
    Colette Brunel


    Tags Tags : , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 31 Juillet à 02:21

    Pas sûr d'avoir tout compris mais bon ça me fait penser à des mangas sauf que les mangas c'est vraiment mais alors pas du tout mon truc, désolée. Quelque part ça me fait un peu penser aux films de Bruce Lee où le héros s'en prend plein la tronche mais apprend du maitre à rester zen et paf paf... enfin c'est mon gros délire à moi, faut pas trop chercher.glasses Explique-moi juste pourquoi les « nains » dans l'histoire parce que moi pas avoir compris.

      • Lundi 31 Juillet à 10:33

        Pourquoi les nains ? Parce que dictons nains. Dans le jeu, le zhéros est élevé par un nain, et a grandi à coup de dictons nains (au passage qu'ils n'aiment pas) et tu y as droit toutes les cinq minutes 'fin bref, c'est ToS quoi.

        Y'a rien à comprendre, c'est un article de merde, pondu par une blogueuse de merde pour une session EklaBugs de ... Euh non celle-là je ne la dis pas hé hé (parce que c'n'est pas vrai).

        PS : I love your logic, ya 'now ?

         

        EDIT à 16h : J't'ai trouvé un p'tit lien des dictons sur un wiki anglais du jeu, avec en intro la joie de Lloyd le zhéros pour les apprendre ha ha. J'te l'ai mis sur dictons nains (première ligne).

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :